samedi, juillet 08, 2006

Jeal Le Prédicateur


Une cariole en piteux état arrive devant les portes du nouveau village. Celle-ci est recouverte de riches tentures sombres. A son bord un jeune homme d'une beauté froide. Il paraît calme et empressé en même temps. Il semble psalmodier et ne prêter aucune attention aux autres arrivants ou même aux habitants curieux qui regardent arriver les nouveaux.

...
Et je te remercie,
de m'avoir emmené jusqu'ici
Pour me montrer un foyer
Pour chanter ces larmes
Finalement, j'ai réalisé,
que j'appartenais à ce monde...

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Nice idea with this site its better than most of the rubbish I come across.
»

11 août, 2006 15:18  
Anonymous Anonyme said...

I say briefly: Best! Useful information. Good job guys.
»

16 août, 2006 22:31  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home