samedi, juillet 08, 2006

Dame Menmosyne


Lentement un convoi s’approche de la ville.
Une charrette conduite par un nain, entourée de piétons et de quelques cavaliers, chemine dans un joyeux désordre. Un petit groupe d’animaux divers et variés suivent.
Ils ont l’air las et poussiéreux.
Le groupe s’arrête et une cavalière fait encore avancer son cheval, un énorme frison de bataille, de quelques pas. Elle sourit et démonte avec agilité malgré la demi plaque qu’elle porte. Une fois à terre elle domine la plupart de ses compagnons du haut de son mètre 85.
Ses cheveux longs et d’un blanc argenté encadrent un visage fin et régulier doté de deux grands yeux verts et inquisiteurs. Elle a un physique athlétique et semble approcher de la trentaine. Une lourde épée dans un fourreau ouvragé pend à son côté. Elle est entièrement vêtue de noir de la cape aux cuissardes. Un rat noir se balade de l’une à l’autre de ses larges épaules.
Elle récupère dans une des sacoches du destrier un goret dont le groin dépassait. L’animal paré d’un collier à clous frétille de joie.


Tu vois mon Elmer on est arrivés dans notre nouvelle maison.

Elle se rapproche de ses compagnons.

Dwakain descends de là et mène les mules à pied, faudrait pas en écraser un en entrant dans la ville.
Dites vous sentez ça tous ? L’odeur de la guimauve, je sens qu’on va s’amuser.


Un large sourire s’épanouit sur son visage.

Je me demande si Angie a commencé sans nous…

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Interesting site. Useful information. Bookmarked.
»

13 août, 2006 05:44  
Anonymous Anonyme said...

Hi! Just want to say what a nice site. Bye, see you soon.
»

18 août, 2006 09:00  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home