samedi, juillet 08, 2006

Mimétique

Rasant les murs, longeant de droite, de gauche, toujours d'une mimique burlesque ou facétieuse, il longe, il longe, bouche en coeur et yeux écarquillés, puis les refermant, plissés, se penchant en avant, agitant le doigt sans un mot, semblant parler à l'imaginaire sot qui avait intenté à sa pensée.
Puis reprenant son chemin, longeant les murs, se laissant aller à ses mimes arrêtés.

Il portait un costume à rayures, pauvre mais bien seyant alors qu'il se fardait outrageusement d'une blafardise nacrée. Ses lèvres appliquées d'un noir aux lèvres se dessinaient toujours en nombreuses expressions de Seelie ou d'Unseelie suivant l'humeur et la raison.
Une cape blanche parfois, il portait, pour se protéger du froid, ou se donner un semblant d'une toute immaculée.


Le mime se redresse devant la grande porte de la Ville d'Argentan, offrant la lumière du jour pour baigner son teint blafard de velours. Ses deux mains s'entrecroisent devant son visage, puis il les écarte doucement, lentement presque, sa bouche s'arrondissant, ses sourcils se levant.
Le jour était là,
Le soleil se levait,
Et de la bâtisse d'une ville forte, se trouvait chaque reflet envahi d'un regard d'un mime étranger.

Se figeant en cette posture à l'entrée, il laissa les passants baguenaudant s'arrêter pour lui bouger un bras, une jambe, puis lui donner parfois quelques piécettes ou un écu entier. Son sourire se retenait de s'élargir en entendant le doux tintement du métal monétaire.


Au bout d'un moment, il s'arrêta de fixer ainsi le vide et de prendre forme au bon vouloir de chacun. Il s'avanca vers les gardes de l'entrée, les saluant de deux doigts portés à son front avant de s'incliner avec beauté et de se redresser.
Un à un il les dévisagea, puis, sortant une dentelle de son baluchon, il essuya le contour noir de ses yeux tandis qu'il leur demandait d'une voix d'un tenor chantant et étonné.

L'on m'annonce Argentan, à temps je suis arrivé pour connaîte le tumulte d'une sortie de bien des personnes,et d'un tas d'entrées. Belle recette que j'ai prise là et recue pour mes quelques talents.
Chers représentants de l'ordre, les saltimbanques de ma nature sont très peu estimés par vos pairs, et je saurai me présenter ainsi devant vous afin que tout doute futur soit éclairci.
Nommez moi Mimétique, et longeant un mur invisible ou le construisant de mes mains dentelées de blanc tissu, je saurai faire apparaitre la forteresse que personne ne verrait.
Mimétique. Car le mime est une éthique.


Et il reparti au coeur de sa nouvelle patrie, réajustant son baluchon, effacant traces de son maquillage jusqu'à prochaine représentation
.
_________________
Peau d'Ange et Gestuelle Démesurée, et même un peu Bavard, qui sait?

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Here are some links that I believe will be interested

09 août, 2006 21:49  
Anonymous Anonyme said...

Your site is on top of my favourites - Great work I like it.
»

16 août, 2006 12:28  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home