lundi, juillet 10, 2006

Retraite

[RP] Retraite à terme définitive...

Sur un rotulus [1] est inscrit le discours & donations suivants :

Citation:

Nous, Rekkared, humble seigneur de la baronnie de Saint-Félix en Vinassan,

à ceux qui présente lettre verront,

salut.

Nous avons pris une décision grave et définitive.

La déconvenue du POEM aux élections comtales du Languedoc de juin MCDLIV, nous a mis devant une évidence : les temps changent.

Depuis l'avènement au trône du Roi Lévan à l'ascendance obscure, les institutions avec ces élections provinciales
[2], les habitudes alimentaires avec ce maïs sorti de nulle part [3], les vêtements avec ce tricorne précurseur [4] pour ne citer que celui-ci, les lois ou les faits et gestes de certains sujets subissent des changements profonds [5].

Depuis l'avènement d'Eugène V dans des circonstances douteuses, nous ne reconnaissons plus l'Eglise d'antant. Que ce Pape veuille la renommer aristotélicienne, soit, mais qu'il veuille en refonder le dogme et refaire MCDLIV ans d'histoire, nous trouvons cela osé et lui souhaitons bien du courage...
[6]

Peut-être est-ce sous l'influence de ce mouvement humaniste né au siècle dernier avec Pétrarque que ces changements surviennent ?

Non, décidément, l'époque dans laquelle nous vivions est bien révolue, époque qu'un humaniste italien Flavio Biondo nomme déjà
medium aevum, c'est-à-dire Moyen Age.

Alors, plutôt que de prôner un conservatisme qui s'avère vain dans ce monde changeant
[7], nous préfèrons nous retirer du siècle en notre désert de Saint-Félix de Vinassan du Languedoc, bien loin de ce monde que nous ne comprenons plus.

En conséquence, nous avons décidé de faire donations qui suivent :

Qu'afin que le travail d'archiviste entamé avec l'avènement de Lévan ne sombre dans l'oubli, les originaux en seront conservés en la retraite du baron de Rekkared où ils pourront être consultés et complétés jusqu'à ce que quelqu'un se manifeste pour en poursuivre le travail, car ils ne seront plus entretenus à compter de ce jour.

Qu'afin que l'Hérauderie de France puisse poursuivre le travail sigillographique entamé avec le héraut Licorne, le présent titre d'héraut Sigillant est remis à ladite Hérauderie de France.

Que les alinéas concernant les donations prendront effet, aujourd'hui, jeudi IV des calendes de juillet de l'an de Pâques MCDLIV
[mardi 27 juin 2006],

En conséquence, nous avons décidé de faire testament qui suit :

Qu'à la mort du Baron de Rekkared, demeurant sans héritiers légitimes, le titre de baron de Saint-Félix et les armes «
d'azur à la fasce fuselée d'azur et d'argent coiffées d'une couronne de baron » soient remis à l'Hérauderie de France,

Qu'à la mort dudit baron de Rekkared, la matrice de son sceau soit brisée afin qu'elle ne puisse jamais resservir.

Que la partie testamentaire prendra effet à la mort dudit baron de Rekkared
[8].

C'est serein que nous nous retirons en notre ermitage. Certains s'en réjouiront, d'autres s'en attristeront. Que ceux-là sachent que notre retraite leur est ouverte et qu'à l'occasion, ils puissent nous trouver aussi à la faculté des sciences historiques de l'Université des Royaumes où nous comptons continuer à publier de temps à autre, jusqu'à ce que Dieu nous rappelle à lui
[9].

Pour que la sincérité de nos dons et testament que voici obtienne une vigueur plus ferme, nous avons décidé de la confirmer par notre main et nous avons ordonné de signer une dernière fois par l'impression de notre sceau.

Rekkared, humble seigneur de la baronnie de Saint-Félix en Vinassan, a écrit et ratifié,

Date en l'enceinte du donjon de Saint-Félix, le jeudi V des calendes de juillet de l'an de Pâques MCDLIV
[mardi 27 juin 2006].

Qu'il en soit ainsi, heureusement.


[1] Le rotulus est un parchemin sur lequel le texte n’est pas copié parallèlement au grand côté de la bande de parchemin, mais perpendiculairement - utilisé pour dresser des listes.
[2] Avec ce système, il y aura plus de Comtes et de Ducs que de Barons, Vicomtes ou Chevaliers réunis.
[3] Pour qu'il y ait maïs, il faut qu'il y ait eu découverte de l'Amérique, ce qui ne surviendra pas avant 1492.
[4] Le tricorne ne fut porté que de 1675 à 1789.
[5] Certains principes du jeu sont contradictoires : comment concilier des élections comtales quasi-démocratiques, démocratie inspirée d'Aristote, et affirmer une société par ordre comme dans la Charte du Royaume ? De plus, la plupart des offices auliques sont anachroniques et certains programmes électoraux, propos ou agissements de joueurs soulignent à l'évidence une difficulté à se transposer dans une autre époque régie par d'autres valeurs. Cela m'a définitivement montré la dérive prise par ce jeu en regard de la ligne de conduite annoncée en page accueil : le Moyen Age. Il n'y a malheureusement plus grand chose de médiéval ici, et ce jeu ressemble désormais à tant de jeux pseudo-médiévaux, c'est-à-dire, à rien, alors qu'il aurait pu miser sur l'historicité pour sortir du lot. Mais, non, il a fallu un caprice d'admin diplômé de philosophie, mais méconnaissant le Moyen Age, pour anéantir un projet qui aurait pu mêler culture et divertissement. Ce créneau n'étant pas encore pris, je compte bien un jour m'en emparer...
[6] Que de travail en perspective pour expliquer les moindres faits & gestes d'une société emprunt de religieux. Plus généralement, écarter le Christianisme, c'est supprimer un des fondements de l'époque médiévale. Un exemple alimentaire : au Moyen Age, on croit que toutes les épices sont originaires d'Orient, région elle-même réputée proche de l'Eden d'où Adam et Eve furent chassés. De là les épices approchent l'imaginaire paradisiaque, leurs cueillettes faisant l'objet de récits extraordinaires, difficulté d'une quête qui justifient leur prix élevé. Ainsi, consommer des épices donnerait un avant-goût du paradis. D'où aussi le nom donné à certaines épices, comme celle originaire d'Afrique occidentale et apparue au XIIIe siècle dans la pharmacopée occidentale, appelée de nos jours la maniguette, mais qui avait alors pour nom, la graine de paradis... Mais avec l'Eglise Aristotélicienne, le Paradis étant clairement situé sur le Soleil, cela enlève tout imaginaire possible qui fait le charme des croyances médiévales. Encore une fois, pourquoi transformer de façon bancale ce qui aurait pu servir de base à une meilleure connaissance d'une époque révolue et que peu connaissent vraiment.
[7] Comprendre qui part en vrille.
[8] Par éradication de la part de l'admin ou désinscription de la part du joueur, car je ne compte pas reprendre le jeu à la rentrée.
[9] Le jeu ne correspondant plus à mes attentes et ne pouvant progresser sans investissement financier IRL, ce que je me refuse à faire évidemment, je préfère arrêter-là la partie IG. En RP, je me contenterai de poursuivre, à la mesure de mes moyens et pour un temps seulement, le travail plus enrichissant de la faculté des sciences historiques de l'Université des Royaumes.

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Greets to the webmaster of this wonderful site! Keep up the good work. Thanks.
»

12 août, 2006 10:09  
Anonymous Anonyme said...

Nice idea with this site its better than most of the rubbish I come across.
»

17 août, 2006 15:22  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home