dimanche, juillet 09, 2006

Haute Trahison - Ratalarousse

Procès ayant opposé Ratalarousse à la municipalité de

Ratalarousse était accusé de haute trahison.
Acte d'accusation

cet dame à attaqué le chateaux je crée tout ce sprocès pour être sur qu'ils ne s'nefuirons pas je demande la mort

Première plaidoirie de la défense
Bonjour Monsieur Le Juge,

Le Grand Maitre de France, a pris une décision, celle de prononcer l'amnistie pour mon acte, que je jugeais sain pour la survie de notre territoire.

Je demande donc la relaxe.

*recule d'un pas et regarde tout le monde avec un air d'animal sauvage qui a failli être mis en cage.*

Réquisitoire de l'accusation
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

Dernière plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

La défense a appelé Celestin à la barre
Voici son témoignage :
Qu'ouis-je ? Qu'entends-Je ? Qu'ours-Je ?
Ma ptite cousinette a moi ayrait fait une bêtise ?

*jette un oeil à l'acte d'accusation, voit la signature du pitre et eclate de rire*

Ah vous voulez parler de cela ?
Du procés évoqué par l'illetré qui contrevint a la volonté du Duc Mosco en s'attaquant a une mairie ?
De celui qui a laisser comme consigne "revoltez vous" a la taverne municipale , contre les annonces du Grand Maitre de France ?

Non sérieusement....sachons raison garder !
Allez greffier signe donc cette relaxe...et procureur si vous vous ennuyez il y a plusieurs plaintes contre xavierlaurent a traiter au chateau.

Allez Rata viens on va aller ecluser sec.

*fait mine de partir avec la prevenue, puis se reprends*

je concluerais en disant :Un lundi bleu les garçons ne pleurent pas, mais apprécient le silence d'un amour tainté.

*et s'en repart avec sa cousine sous le bras en direction de la plus proche taverne*
La défense a appelé Dwakain à la barre
Voici son témoignage :
*Dwakain entre, précédé de Rata qui reprend sa place dans le box des accusés*

Comment ça encore moi ? Je pourrais vous rétorquer la même chose, madame le juge ! Vous m’avez l’air fatiguée…Toutes ces histoires d’amnistie vous minent le moral ? Comme je vous comprends… commencer son travail par une affaire aussi ridicule, on a fait mieux et plus reposant.

Bon alors mon amie Rata m’a demandé dans les couloirs du palais de justice de venir la soutenir. Je ne pouvais refuser, regardez-la… Belle, rousse, fougueuse, un peu sauvage, prête à bondir sur sa proie pour lui bouffer les yeux. Ajoutez à ça une goutte de tendresse –sa souris– dans un océan de violence non contenue. C’est tout ce qu’on attend d’une femme, hein ? Oui bon, vous n’en savez rien, je suppose, de ce qu’attendent les hommes… mais bon !

*Il s’approche de l’accusée et pose sa main gauche sur le rebord qu’elle serre si fort de ses puissantes mains que l’assistance attend avec anxiété le craquement à venir*

Observez bien, madame le juge, cette boule de nerfs, de haine… de charme retenu. Elle pourrait bondir à la moindre exclamation, tel un fauve se jetant sur sa proie. Pour elle toute occasion de montrer qu’elle vaut bien un homme est bonne. Alors pensez ! lorsque ses amis se décident de prendre d’assaut le château, elle ne pouvait rester les bras ballants.

* Pendant qu’il parle, il approche sa main de celles de Rata, et finit par la poser dessus *

Elle ne pouvait rester de marbre. Tenez, je suis certain qu’elle a accepté de participer uniquement pour m’éviter de faire des bêtises. Et regardez ! Grâce à elle je fais partie des amnistiés potentiels… vous ne pouvez lui refuser un sort identique ! Sans elle que serais-je… où serais-je ? Au fond des geôles ? Enchaîné à un mur poisseux au lieu d’avoir le cœur captif de sa sanglante délicatesse ?

*Il porte alors sa bouche à la main blanche de la carnassière aux cheveux de feu, et l’effleure de ses lèvres, avant de vite s’en retourner à la barre*

Non, madame le juge, vous ne pouvez me faire subir tel chagrin. Je ne puis perdre celle qui m’a fabriqué mon si beau gourdin, celle dont les effluves sensuels hantent mes nuits de solitudes, celle dont les coups répétés, les bastonnades rythment mon quotidien, me rappelant ainsi à ma misérable vie de nabot difforme.

*Se jetant au sol entre la barre et la juge, il hurle*

Je vous en prie, je vous en supplie, madame la juge ! Appliquez cette amnistie à celle qui réjouit mon cœur, et que je tarde à voir réchauffer ma couche ! Préservez-la d’une mort atroce qui me ferait mourir de chagrin ! Sauvez-la, épargnez-moi, protégez-nous de la folie humaine !

*Se levant et reprenant son calme, des larmes aux yeux*

Oui madame la juge, vous avez bien entendu… j’ai ouvert ce cœur de pierre, moi le nain érotomane et alcoolique. Oui, j’éprouve le plus fort des sentiments pour cette harpie qui me bat plus souvent qu’à son tour. Je vous en conjure, ne restez pas sourde à cette supplique… prêtez donc l’oreille à l’Amour, laissez Cupidon envahir ce tribunal. Rendez son âme à Vénus ! Laissez le disgracieux Héphaïstos jouir du bonheur avec son Aphrodite !

Oui, madame le juge… écoutez votre cœur souffler ces mots… Ne les entendez-vous pas ? Amnistie… amnistie… amnistie…

C’est la raison qui nous a tous poussés dans ce château, c’est le cœur qui doit nous en sortir.

*Sur ce, il sortit une rose de sa chemise neuve et la lança vers Rata, qu’il salua genoux à terre, avant de s’en aller épaules hautes, sous les applaudissements de l’assistance debout, les hommes impressionnés, les femmes la larme à l’œil.*

Le jugement a été rendu Enoncé du verdict Le prévenu a été relaxé.
Accusé Ratalarousse,
Vous avez été aministié par le Grand Maitre de France, Messire Heraklius. Qu'il en soit donc ainsi. Vous êtes libre de quitter cette cour.

Fait à Alençon,
Le 29 juin 1454
Dame Otis, Juge d'Alençon.

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Here are some links that I believe will be interested

08 août, 2006 18:10  
Anonymous Anonyme said...

Hey what a great site keep up the work its excellent.
»

12 août, 2006 08:34  
Anonymous Anonyme said...

Interesting website with a lot of resources and detailed explanations.
»

17 août, 2006 13:59  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home