dimanche, juillet 09, 2006

Haute trahison - Dwakain

Procès ayant opposé Dwakain à la municipalité de Dwakain était accusé de haute trahison. Acte d'accusation
Ils ont attaqué le chateau et ont pris le pouvoir, je demande donc la peine capitale

Première plaidoirie de la défense
Mes biens chers juges

Me voilà donc appelé pour me défendre, pour justifier cet acte de Haute Trahison, tel que le qualifie mon accusateur. C'est en toute bonne foi que ma verticalité contrariée se présente devant vous, et en appelle à votre bienveillante clémence.

Il me faut donc expliquer mes choix, même si nombre de mes compagnons ont déjà parlé en notre nom à tous. Pour cela ma défense se verra argumentée de manière classique, non pas en thèse, anti-thèse, synthèse, mais en trois points simples comme l’esprit de certains anciens dirigeants. En premier lieu je reviendrai sur les raisons qui ont poussé d’honnêtes citoyens à la révolte. Je parlerai ensuite de mes antécédents personnels qui m’ont conduit à suivre mes amis. Pour finir… ben vous verrez bien, tiens. Bien évidemment, cela démontrera de manière implacable que cette révolte était on ne peut plus justifiée, et que l’amnistie décidée en haut lieu l’est tout autant.

Replaçons le contexte de cette révolte désormais historique. Il était une fois un petit village du doux nom d’Argentan. Le soleil y brillait plus qu’ailleurs, les oiseaux y chantaient leur amour de nature, et ses habitants savaient vivre en communauté, de manière intelligente et réfléchie. Cela dissimulant pourtant assez difficilement un malaise latent : l’absence de bourgmestre commençait à être plus qu’évident. A la suite de diverses manipulations, révoltes annoncées ou non, et autres élections avortées, l’ancien duc décida -un peu tard- de réagir. A son oreille bourdonnait une abeille au miel délicat, j’ai nommé Xavierlaurent… Celui-ci convainquit le duc, apparemment déjà usé par le pouvoir, qu’il était temps de lui donner sa chance, qu’il avait suffisamment prouvé sa motivation, et qu’il valait mieux lui qu’un cynique à la tête de la ville le temps des élections. Sauf que le duc n’a semble-t-il pas réalisé que le village dans sa quasi-totalité ne voulait pas de cet individu à sa tête. Le village se réunit donc, et annonça sa volonté de bouter l’usurpateur hors de la place. Bien mal lui pris, le corniaud était accroché à son siège comme les morpions à mes… je m’égare. Toujours est-il que le vil branquignol appela à sa rescousse tous ses amis pour protéger la mairie des villageois mécontents. Et ceci aux frais de la mairie, déjà mal en point ! Face à cette infamie, il ne restait qu’une solution, monter au château pour exprimer notre mécontentement vis-à-vis de la gestion ducale de cette situation intolérable.

Pourquoi ai-je participé à ce coup de force, me direz-vous ? Cela pour plusieurs raisons… J’ai agi en citoyen concerné, et lassé des basses manipulations politiciennes. Loin de moi toute ambition politique, je me satisfais de ma vie de paysan, et envisage de devenir citoyen dans les semaines à venir. D’ailleurs lorsqu’on m’a contacté pour cette affaire, j’ai immédiatement indiqué mon désir de ne prendre aucune responsabilité politique. C’est que le rhum, les femmes et la bière, nom d’Aristote, on a rien trouvé d’mieux, et que ça me prend tout mon temps libre ! Ensuite, la bagarre, j’ai ça dans le sang… je sais pas pourquoi, je peux pas résister à l’idée d’un bon vieux baston des familles. Si ça cogne quelque part, faut que j’y sois, tant que je risque tout au plus quelques dents cassées et des côtes fêlées. Bon, il n’y a guère que les provocateurs que je ne vais pas frapper. Tenez, lorsque Xavierlaurent m’a traité de raciste et de xénophobe, j’ai préféré ne pas réagir, pour éviter un procès. J’abhorre tellement vos prétoires que j’ai décidé de ne pas jouer son jeu stupide, et ne l’ai pas poursuivi. Je ne le regrette pas le moins du monde, cet homme n’en vaut pas la peine… Revenons à nos maïs (je n’élève pas d’ovins, ça me gratte le derrière). Une question vous brûle les lèvres, je le sens… Qu’y a-t-il dans la tête de cet homme qui le pousse à aimer la castagne ? C’est pourtant simple… Regardez-moi. Nain, difforme, laid. Tout petit déjà on me rejetait. Ma mère elle-même me tapait tout ce qu’elle pouvait, quand elle ne gagnait pas sa croûte dans le lit d’autres hommes que mon père, qui passait son temps en taverne, à se demander quel pêché avait bien pu lui causer pareil progéniture. Quant à mes frères et sœurs, ils étaient heureux d’avoir leur souffre douleur. Il a donc fallu que je me batte toute ma vie pour avoir un petit rien, et j’y ai pris goût.

Rassurez-vous, j’ai le goût d’autres choses, également. Tenez, j’aime beaucoup les histoires drôles. En voici une, d’ailleurs, qui conclura parfaitement cet argumentaire. Un citron est une vache veulent cambrioler un usurier. Le citron dit : - Plus un zeste ! Et la vache crie : - On ne bouse plus !

Je pense que ma démonstration a été brillante, et vous poussera à m’acquitter dès à présent. De toute façon, la Pairie a décidé de nous amnistier, et c’est bien fait pour les crétins qui veulent notre tête, na !

Réquisitoire de l'accusation
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

Dernière plaidoirie de la défense
Madame le Juge... Votre Grandeur... Votre Excellence... La Pairie et son Grand Maistre, en la personne d'Héraklius, nous ont déjà annoncé la grâce. Pourquoi faire durer cette mascarade plus longtemps ? Il me tarde de retrouver mon champs, ma ville, ses tavernes, son bordel, ses bagarres, et tous mes compagnons.

Pitiiééééé, sauvez-moi des griffes de la Justice, faites résonner trompettes et sonner les tambours, ayez le courage de suivre la décision prise en haut lieu ! Montrez que votre Grandeur est digne de confiance.

Je vous en suppliiiiiie, relaxez moaaaaaaaa !!!

La défense a appelé Emyriel à la barre
Voici son témoignage :
*Emyriel s'avance à la barre, face au juge qu'il commence à connaître*

Monsieur le Juge,
Comme pour mon procès, l'amnistie est déclarée, aussi voyant votre jugement contraint, j'espère simplement pouvoir justifier et adoucir cette tache en espérant que vous serez de l'avis que l'innocence accordée par la Pairie n'est pas une lubie ou une crétinerie.
Voyons notre accusé sous l'oeil de chacun. Un nain vicelard aux moeurs incertaines mais au caractère certain, comme toute personne qui fut exclus par ses différences et s'affirme pour un propre soutien.
L'homme est guerrier, pourtant a des idées, et est maitre de ses pensées, comme chaque personne du peuple qui compte posséder un zeste de personnalité.
Les faits sont exposés, permettez moi d'encore les résumer. Argentan en déroute par la folie d'un mégalomane que le Duc ignore. 600 Habitants desespérés, et le Duc provisoire s'amusait de ci de là, mais n'était finalement que peu présent.
Ses occupations sont privés, il est vrai, mais il faut savoir s'occuper du peuple qui crie révolution face à la tyrannie d'une ville bafouée.
Alors, un groupe d'insurgés décida de faire bouger les choses, afin d'être entendus. Vous connaissez l'inefficacité des manifestations en tout duché. Alors la seule solution était un coup d'éclat.
Deux choses sont visibles: cela ne servait aucune ambition personnelle, et le fait de l'avoir fait avant les élections montrait que ce groupe n'avait l'intention de rester conseiller. Ainsi le montre les évènements qui se sont par la suite déroulés, restituants les places au Conseil Elu sans rechigner.
La révolte a eu l'effet escompté Mr le Juge, et nous avons été entendus. De même, les Pairs et autres dirigeants se sont vus nous accorder à tous, insurgés, une amnistie qui fut promise et sera, je le sais, tenue, et qui démontre que notre action n'était somme toute qu'un désespoir enfin compris et reconnu comme tel. Pas un délit.
Pour en revenir à Dwakain après avoir exposé ainsi les évènements, il fait partie des insurgés. Certes. Mais ses idées étaient bel et bien de faire réagir les plus grands afin qu'une majorité subisse enfin la justice et se trouve apaisée de se voir gouvernée par l'intérêt d'un peuple et non l'égoisme privé. Je ne jette la pierre à personne en cette affaire. Je pense que ce qui est fait fut nécessaire comme le démontre les faits d'aujourd'hui et les différents évènements qui se déroulent depuis la fin de la révolte.
La Cour est clémente grâce à la Pairie. J'espère que sa pensée ne sera pas contrainte et qu'elle saura s'accorder à nos idées. Que l'innocence soit sincère serait plus agréable, pour vous comme pour mon client, car il n'y a de raison de se déchirer ainsi alors que tout est réglé, enfin, grâce à la révolte et au Roy (puisse Aristote toujours le bénir).
Merci de votre écoute.

La défense a appelé Mezheven à la barre
Voici son témoignage :
'Jour tout l'monde, ça baigne ?
Tiens, Dwakain, qu'est ce que tu fous là ? Ah, oui, c'vrai, c'est pour le pic-nique de l'autre jour ? Oui, oui, ils nous en veulent pour la nique qu'on a fait aux autorités.
Hum, messieurs, je pense que vous êtes tous au courant de l'affaire pour laquelle j'suis là, donc bon, v'savez bien que Dwakain, comme nous tous, a été gracié. De toute façon, on a rien fait d'méchant hein. Comme qui dirait l'autre, on est v'nus, on a vu, on est r'parti. Bon au passage on a visité la cale du chateau (z'ont du très bon calva, maint'nant qu'vous y êtes, vous devriez y faire un tour) m'enfin voilà, rien d'grave, hein, z'avez vu on a pas chié derrière les tentures ni pissé sur les tapis donc bon.
En fait, si vous voulez une excplication, on f'sait un pic-nique sur la p'louse pis il s'est mis à pleuvoir alors on est rentré. On était bien, on est resté un peu jusqu'à ce que la pluie cesse, puis on a rendu l'chateau. Rien que de bien naturel, v'voyez.
Allez, j'vous laisse, j'du boulot. Hips à plus tard les gens !

Le jugement a été rendu Enoncé du verdict Le prévenu a été relaxé.
Accusé Dwakain,
Suite à L'amnistie prononçée par le Grand Maitre de France, Messire Heraklius, je vous declare non-coupable.

Fait à Alençon,
Le 28 juin 1454
Dame Otis, Juge d'Alençon

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Your are Excellent. And so is your site! Keep up the good work. Bookmarked.
»

12 août, 2006 19:33  
Anonymous Anonyme said...

I love your website. It has a lot of great pictures and is very informative.
»

17 août, 2006 23:38  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home