samedi, juillet 08, 2006

Sioned la Douce


Sioned visitait sa nouvelle ville, n’en ayant pas encore eu vraiment le temps quand elle s’arrêta devant le panneau, déchiffrant quelques annonces, emploi... mariage... repassage... élection de la Dame d’Honneur ? Charmante ? intelligente ? agréable ? mais c’est tout moi ça ! Voyons voyons... l’inscription, oui... cela peut être amusant, jusqu’au 2 juillet ? jusqu’à minuit sonnant j’imagine, je puis donc encore concourir.

Elle récupéra sans attendre le formulaire, s’assit sur un banc proche, le parchemin posé à plat sur ses genoux et lu les questions, écarquillant les yeux, saugrenues les questions... elle jeta quelques regards alentours, et personne pour copier ...

Nom : Sioned
Age : hum, très indiscret cette question, NSP aligne t'elle en lettres capitales
Ville de naissance : une bourgade ennuyeuse au Sud Est des Royaumes.


Citation:
- Quel objet emporteriez-vous dans une forêt inhabitée loin de toute civilisation, et pourquoi ?

Quelle femme saine d’esprit irait poser ses élégants souliers dans une forêt inhabitée loin de toute civilisation au risque de glisser dans une boue infecte et de rencontrer toutes sortes d’insectes et de bêtes effrayantes qui piquent et qui mordent ? Aucune. Il faudrait alors supposer que je sois folle et qu’il s’agisse d’une parfaite lubie, hum, en ce cas j’emporterais une boite à sel, ce n’est pas plus insensé, pour une démente, que n’importe quoi d’autre.

Citation:
- Si vous pouviez exaucer un vœu, quel serait-il ?

Un vœu ? Et bien... je ne suis pas marraine la bonne fée mais la question n’est pas là, il me faudrait savoir qui fait ce vœu que je suis supposée pouvoir accepter n’est-ce pas ? Car enfin, si c’est celui du mari de la femme qui est dotée d’une mère imbuvable et qu’il veut trucider, je ne veux point me mêler de ces sortes d’affaires. Serait-ce un de mes vœux à moi ? Alors je réponds sans ambages, avoir le cœur léger en toutes circonstances. Mmmm où ne jamais manquer de tisane de fleurs, je ne saurais trancher.

Citation:
- Quel est votre période culte dans votre vie ?

Je n’ai pas aucune nostalgie à dépenser sur le passé, ni aucun hommage à lui rendre, le jour prochain est le meilleur alors en un mot comme en cent, je répondrais : demain, car demain possède l’espoir enfui d’hier. Cela vous convient il comme réponse ?

Citation:
- Quel est votre style de cuisine ou plat préféré ?

Sans aucune hésitation, la souperise ! qui est une soupe surprise de cerises, attendez que je retrouve ce qu’en disait le petit précis de cuisine :

A déguster en grande gaieté,
Pour célébrer l’arrivée de la saison ensoleillée
Car tout doit se fêter
Surtout l’époque sucrée
Du goûts des fruits d’été

Mes papilles en sont encore toutes émoustillées !


Citation:
- Quelle est votre couleur préférée et pourquoi ?

Elle tend sa main dans un mince rayon de soleil tombant de la fenêtre, souriant à la vision de la petite pierre ronde ornant l’anneau d’argent de son doigt, et bien la couleur de l’opale car elle sait miroiter de toutes les autres.

Ma réponse n’est pas valable ? ah bon ? et bien il faudra vous en contenter, je n’en changerai pas.
Elle parcourt rapidement les questions suivantes, cette question n’est pas posée mais si vous aviez demandé l’un de mes défauts, j’aurais pu dire têtue.

Bref, reprenons...


Citation:
- Si vous rencontrez un enfant pleurer, que faites vous ?

Je lui tend mon mouchoir brodé spécial enfant qui pleure et je tache de savoir la raison de cette activité lacrymale intensive. Au pire je l’aide à chercher les petits cailloux blancs qu’il n’a sans doute pas omis de semer partout.

Citation:
- Décrivez votre comportement face à un comte ou une comtesse qui vous demande un service ?

Au comte je donne un coup d’éventail sur la main pour le faire tenir tranquille et à la comtesse je lui demande de tenir un peu mieux son mari, mais je le fais très élégamment pour ne vexer personne, puis je me défile en douceur, les services que peuvent demander les gens de la haute, je m’en méfie comme de la peste.

Citation:
- Vous êtes en taverne avec vos amis et un vagabond vous demande un conseil. Que faites vous ?

Je ne vais pas en taverne et je n’ai pas d’amis. c’est une question inepte. Mais imaginons un moment d’égarement et que je soit en taverne, supposons également que je m’y soit fait des amis, pourquoi donc un vagabond irait il s’adresser précisément à moi ? tout cela est par trop aléatoire...

Citation:
- Vous rencontrez un mendiant, vous lui donner une pomme, ou vous lui apprend à voler une pomme ?

Je n’ai jamais de pomme sur moi, je ne mange jamais de pomme, je n’aime pas les pommes. Ni les mendiants.

Citation:
- Pourquoi voulez vous représenter votre ville ?

Pourquoi ? pourquoi ! mais parce que je suis belle, intelligente, charmante, distinguée, amusante, souriante, et pardon ? têtue ? heu, oui aussi, modeste ? j’allais le préciser bien entendu.

Puis-je disposer ? la chasse aux cerises va commencer !


Sioned dépose son formulaire et s’en va très contente, certaine du résultat des votes mais... l’important n’était il pas de... participer ? !
_________________

Les femmes pardonnent parfois à celui qui brusque l'occasion, mais jamais à celui qui la manque.

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

I like it! Good job. Go on.
»

13 août, 2006 09:11  
Anonymous Anonyme said...

Very pretty site! Keep working. thnx!
»

18 août, 2006 12:18  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home